Blog /

Expéditeurs

X

minutes de lecture

Le défi d’appliquer la méthodologie du Lean logistics aujourd’hui

La méthodologie du Lean logistics est un mode de gestion et d'organisation des opérations logistiques qui privilégie l'efficacité.  Elle se concentre sur la détection et l'élimination des processus qui n'apportent pas de valeur ajoutée à la chaîne d'approvisionnement, dans le but ultime de réduire les coûts et de rendre le flux de marchandises plus agile.

La méthodologie du Lean logistics est une dérivation de la méthode originale du Lean manufacturing, qui a été conçue par le Japonais Taiichi Ohno chez Toyota. Le terme « Lean » fait l'objet de cours et de conférences dans le secteur de la logistique depuis des années car, après tout, il défend la maxime « faire plus avec moins » et se concentre sur l'optimisation et les économies.

Cette philosophie a pris de l'importance ces dernières années en raison des difficultés rencontrées par les professionnels de la logistique pour contenir la hausse des coûts due aux déséquilibres créés par la pandémie. Comment relever le défi de l'application de la méthodologie du Lean Logistics dans le contexte actuel ? Nous l'analysons ci-dessous.

La base de la méthodologie du Lean logistics : 5 étapes clés

Pour atteindre une efficacité maximale, il faut identifier et éliminer les tâches qui n'apportent pas de valeur ajoutée au fonctionnement de la chaîne logistique. La méthodologie du Lean logistics repose sur cinq étapes clés :  

1. Détecter les processus qui sont une perte de temps et de ressources

Le point de départ consiste à diviser chaque processus principal en tâches spécifiques. À cette fin, le Lean manufacturing utilise des outils tels que les cartes de flux (Value stream map). Par exemple, vous pouvez prendre la réception de marchandise dans l'entrep��t et la décomposer en ses phases constitutives et, à son tour, analyser chaque sous-processus.

2. Trouver des possibilités d'amélioration dans les processus moins efficaces

Il est courant que les inefficacités en logistique équivalent à des pertes de temps. Par exemple, une mauvaise coordination entre le prestataire de transport et le client ou entre les entrepôts peut entraîner de longs délais de chargement et de déchargement, avec les amendes et les retards qui en découlent.

3. Concevoir un nouveau flux de travail pour remédier à la défaillance identifiée

Une fois les fuites de temps identifiées, un plan d'action doit être mis en place pour éliminer les tâches inutiles.  Cela peut impliquer des changements organisationnels, mais aussi la sélection de nouveaux fournisseurs qui s’inscrivent dans un fonctionnement plus souple et optimisé.

La technologie est également un grand allié de la méthodologie du Lean logistics, car elle simplifie les tâches administratives telles que, par exemple, l'établissement d'un devis pour les expéditions, la passation de contrats de transport ou le suivi des expéditions dans le cas du transport.

4. Documenter les nouveaux processus pour rester sur la bonne voie

Qu'il s'agisse d'un changement de fournisseur ou d'un nouveau processus, il est essentiel de former l'équipe afin qu'elle puisse appliquer les changements dans son travail quotidien et en contrôler l'impact.

Guide tendances et incertitude

Comment appliquer la méthodologie du Lean logistics dans le transport de marchandise et la gestion logistique ?

La méthodologie du Lean logistics s'articule autour de certains domaines où se concentrent le gaspillage de ressources :

1. Mouvements inutiles dans le transport de marchandise

Ces mouvements sont générés lorsque les itinéraires de transport ne sont pas optimisés, la marchandise passe inutilement par différentes plateformes logistiques ou lorsque l'emplacement des produits dans l'entrepôt n'est pas organisé en fonction de leur rotation.

Comment résoudre ce problème avec l'approche du Lean Logistics ?

  • Repenser la conception ou la réorganisation de l'entrepôt pour éviter les déplacements excessifs lors de la préparation de commandes ou automatiser le déplacement des chargements.

2. Erreurs et défaillances dans les processus qui génèrent des répétitions

L'une des caractéristiques qui distinguent les entreprises les plus performantes est qu'elles font bien les choses du premier coup, c'est-à-dire qu'elles sont très efficaces et n'ont pas besoin de répéter les processus ou les tâches.  Elles sont ainsi en mesure de fournir un niveau de qualité exceptionnel à un prix adéquat : un coût plus élevé ne signifie pas toujours un meilleur service.

Comment utiliser l'approche de Lean Logistics pour éliminer les erreurs ?

  • Suivre les flux de marchandises : avoir une visibilité sur les performances des prestataires de transport permet d'évaluer leur travail.
  • Toujours avoir un plan B : si un fournisseur fait défaut, ou si des marchandises sont perdues et doivent être réexpédiées, il est très utile d'avoir une solution de transport express de palettes qui peut pallier le problème rapidement.

3. Retards ou temps d'attente excessifs

La méthodologie du Lean logistics commence par définir le temps standard à consacrer à chaque tâche et le temps réellement nécessaire à son exécution. Si ce dernier est plus important, la différence entre les deux détermine le coût supplémentaire lié au fait de prendre plus de temps pour réaliser la tâche.

Le point le plus important ici est de trouver les causes qui ont conduit à ce que la tâche soit plus longue à accomplir.  Les plus courants sont les incidents, la lenteur des processus ou les fournisseurs qui n'offrent pas la qualité de service requise et qui, par exemple, retardent l'arrivée des marchandises.

Comment gagner du temps avec la perspective Lean ?

  • Détecter les incidents à temps : il y aura toujours un pourcentage d'imprévus, mais avoir une longueur d'avance est très efficace pour tenter d'y remédier à l'avance. Dans le cas d'Ontruck, nous disposons d'un système technologique capable de détecter la localisation de chaque transporteur et de prévenir lorsqu'il y a un risque de retard. Ainsi, l'équipe des opérations contacte le transporteur pour évaluer les solutions et informer directement le client.

4. Production et détention de surstocks

Avant la pandémie, la méthodologie Lean logistics favorisait l'organisation de la production selon la méthode pull (tirer) par rapport à la méthode push (pousser). En effet, la gestion pull limite le stockage au minimum : les ventes sont d'abord enregistrées, puis toute la chaîne logistique est organisée pour répondre à cette demande avec agilité.

Des économies sont réalisées en n'ayant pas besoin de matériel stocké, contrairement à la gestion push, qui cherche à réaliser des économies d'échelle par une production de masse, même si cela entraîne des stocks plus importants et plus coûteux à maintenir.

Comment aborder ce problème dans une perspective de Lean logistics ?

  • Renforcer la collaboration avec les fournisseurs : cela peut se faire en améliorant l'intégration technologique avec eux (par exemple, entre le TMS et leur propre système) et en rapprochant les méthodes de travail pour gagner du temps dans la gestion quotidienne.
  • Réduire les délais ou les temps de cycle des opérations : ainsi, moins il faudra de temps pour répondre à la demande, plus les prévisions seront précises.  L'agilité est l'un des principes fondamentaux de la méthodologie du Lean Logistics.
  • Ne jamais cesser de rechercher de nouveaux partenaires et de nouvelles technologies : être ouvert à la collaboration avec de nouveaux partenaires permet de diversifier les risques et de préparer la logistique face à l'incertitude. La technologie permet également de gagner du temps et de ne pas le consacrer à des tâches qui peuvent être facilement automatisées.

Lean logistics, l'efficacité au premier plan

La volatilité actuelle oblige les professionnels de la logistique à s'adapter en permanence. Dans ce contexte, la recherche de fournisseurs flexibles et agiles est essentielle pour promouvoir la méthodologie du Lean logistics et obtenir des processus plus efficaces et optimaux.

Si vous souhaitez savoir comment nous appliquons l'approche Lean chez Ontruck et comment nous pouvons vous aider à améliorer les performances de votre entreprise en matière de transport de marchandise, nous vous invitons à nous contacter. L'un de nos spécialistes analysera vos opérations et vous proposera des moyens de collaborer et d'améliorer vos performances logistiques.

Demandez une démo d'Ontruck

Articles qui peuvent vous intéresser

Coût de transport et service : comment trouver l’équilibre ?

La hausse des coûts de transport est le grand défi à relever aujourd’hui. Découvrez 3 stratégies clé pour y parvenir dans votre entreprise.

Lire plus

Comment envoyer des palettes de manière sûre : un guide de la préparation à la livraison

Comment envoyer des palettes en toute sécurité ? Découvrez nos conseils pour la marchandise palettisée et le choix de la meilleure opération de transport.

Lire plus

Qu'est-ce que le lead time en logistique ? Comment optimiser les délais de livraison

Le lead time en logistique est le délai qui s’écoule entre le moment où une commande est passée et celui où elle parvient au client.

Lire plus

6 avantages essentiels du transport direct de palettes

Découvrez quand et pourquoi le service de transport direct de palettes est la meilleure option pour envoyer votre marchandise.

Lire plus

En OnTruck os damos las gracias por este 2016

Despedimos el 2016 muy contentos con los objetivos alcanzados y muy agradecidos por las relaciones comerciales y profesionales que hemos desarrollado

Leer más

¿Qué peso tiene el transporte de mercancías en Cataluña?

Cataluña al frente de la logística en España. Es el gran referente nacional en el transporte de mercancía y de los más importantes en la Unión Europea.

Leer más

Los desafíos de la UE para el sector del transporte de mercancías

El año 2017 se presenta repleto de desafíos para Bruselas en el sector del transporte de mercancías jugando además un papel muy importante que afecta a todos.

Leer más

Los plazos de pago en el transporte se situaron en los 85 días de media durante 2016

El sector del transporte por carretera asume un repetido incumplimiento de la Ley de Morosidad aprobada en 2010 con una media de periodo de pago de 85 días

Leer más