Blog /

Expéditeurs

X

minutes de lecture

Qu’est-ce que le cross docking en logistique et comment fonctionne-t-il? Avantages et risques

La stratégie de cross docking repose sur la limitation du temps passé par les marchandises en entrepôt, afin qu’elles soient presque directement distribuées au destinataire final. Dans ce sens, l’entrepôt facilite la réorganisation des marchandises pour les adapter au mieux aux itinéraires de transport au lieu de les retenir pendant un certain laps de temps.

Le concept de cross docking vient de l’expression anglaise « cross the docks » qui signifie littéralement « traverser les quais (de l’entrepôt) ». Il existe différents types de cross docking et leur fonctionnement dans la pratique est certes complexe mais, si l’on réussit à coordonner les processus, ils se révèlent très efficaces pour accélérer le travail et réduire les coûts de transport et de stockage.

Comment fonctionne le cross docking ? Caractéristiques des opérations

L’objectif des opérations de cross docking est de gagner en efficacité dans la gestion du transport et du stock, puisqu’elles permettent de réduire les coûts liés à la maintenance des marchandises dans l’entrepôt. Mais, comment fonctionne le cross docking et en quoi diffère-t-il de la gestion logistique habituelle ?

Dans la chaîne d’approvisionnement, le flux de marchandises est discontinu car l’offre et la demande de produits ne sont pas parfaitement coordonnées. Les marchandises sont stockées dans les entrepôts afin d’être disponibles lorsque la demande s’active et de pouvoir les envoyer au client sans aucun retard.

Dans le cas d’opérations de cross docking, le flux de marchandises devient continu car une synchronisation de l’offre et de la demande se produit, ce qui accélère le processus. L’entrepôt est toujours nécessaire, mais les taches liées a la préparation de commandes laissent place à une réorganisation rapide de la marchandise visant à optimiser par la suite les itinéraires.

Les 5 phases de cross docking en logistique

Dans un entrepôt de cross docking, les étapes qui se déroulent habituellement sont :

  1. L’arrivée des camions à l’entrepôt est programmée avec le fournisseur afin qu’aucun goulot d’étranglement ne se produise.
  2. Un quai est attribué pour la réception des marchandises provenant des usines de production ou d’autres fournisseurs.
  3. Les palettes entrantes sont déchargées, enregistrées et étiquetées. Cette étape est fondamentale pour ne pas perdre la traçabilité des marchandises, même si elles vont rester très peu de temps dans l’entrepôt. De plus, un contrôle de qualité des chargements reçus est effectué.
  4. Les marchandises sont placées dans une zone désignée pour le groupage de marchandises ou directement sur les quais de départ correspondants.
  5. Les palettes sont chargées en prenant en compte les différents itinéraires et les arrêts que va effectuer le camion.
Comment fonctionne le cross docking en entrepôt

Dans chacun de ces sous-processus, il est essentiel d'avoir une visibilité sur les stocks qui entrent dans l'entrepôt, sur ceux qui sont en train d’être classés et sur ceux qui quittent les installations. L’utilisation de technologies telles que les systèmes de gestion d’entrepôt et de transport a amélioré de manière significative la précision de l’information sur les stocks. Pour cette raison, Ontruck recommande l'intégration de sa plateforme au TMS du client si des commandes vont être passées de manière récurrente.

Améliorez l'efficacité du transport sur route en 3 étapes

Quels sont les types de cross docking ?

Le cross docking peut être effectué avec n'importe quel type de chargement, des boîtes aux palettes. Les types de cross docking peuvent être classés comme suit :

1. cross docking direct ou pré-distribué

Le cross docking direct est la formule la plus rapide et la plus simple pour mettre en œuvre ce concept : les palettes sont prises en charge sur les quais d'entrée, classées en fonction des itinéraires de transport et chargées sur les camions de sortie.

Dans ce type de cross docking, la manipulation par le personnel de l'entrepôt est minime. Elle se limite à un contrôle de qualité rapide, à l'étiquetage et au classement, car le fournisseur envoie les marchandises déjà palettisées. Toutefois, il peut y avoir un certain temps d'attente jusqu'à ce que les marchandises soient expédiées. Il s’agit du type de cross docking le plus souvent utilisé dans les entrepôts d’opérateurs logistiques ou les entreprises de transport.

2. cross docking indirect ou consolidé

Les opérations de cross docking indirect sont quant à elles plus complexes et, par conséquent, l'entrepôt dispose généralement d'une zone désignée pour réaliser ces tâches. Dans ce type de cross docking, le personnel de l'entrepôt manipule les marchandises pour préparer les commandes des clients. Ils peuvent dépalettiser le chargement, le séparer, et le classer et le palettiser à nouveau avant de le placer sur les quais de sortie. Il est très courant de le retrouver sur des plateformes du secteur de la grande distribution ou automobile.

3. cross docking mixte

Il s’agit d’une variante du cross docking indirect. Dans ce cas, les chargements sont configurés en combinant les marchandises nouvellement arrivées avec d'autres produits stockés.

Les installations dotées de ces zones spécialement destinées au cross docking sont adaptées à toutes sortes de situations. Dans ce sens, la coordination entre l'entrepôt et les transporteurs est indispensable pour qu'il n'y ait pas d'erreurs de planification qui finiraient par bloquer les marchandises plus longtemps que prévu.

El cross docking directo es el tipo de cross docking más efectivo

Les avantages des opérations de cross docking

L'application du cross docking entraîne une augmentation significative de l'efficacité logistique de l'entreprise car :

  1. Elle réduit les délais de livraison et améliore le service à la clientèle : elle accélère l'expédition des marchandises (plus particulièrement le cross docking direct) tout en maintenant la qualité du service en permettant de livrer les chargements à temps.
  2. Elle permet de réduire les coûts logistiques, notamment ceux liés au stockage et à la maintenance des stocks, mais aussi au service de transport car elle optimise les itinéraires et les arrêts des camions en réorganisant les marchandises dans l'entrepôt avant l’expédition.
  3. Elle réduit le risque de détérioration des marchandises : c'est un point très important lorsqu'il s'agit de produits frais, car ils doivent rester dans l'entrepôt pendant une très courte période. Par conséquent, les tâches de manutention par le personnel de l'entrepôt sont également limitées, ce qui réduit les risques de dommages.
  4. Elle augmente la durabilité de la chaîne d'approvisionnement : aucune ressource n'est gaspillée dans le transport car le classement des marchandises permet une meilleure planification des itinéraires de transport. En outre, aucun espace d'entrepôt supplémentaire n'est utilisé pour stocker ces marchandises. Le résultat est une réduction significative de l'empreinte carbone de la gestion logistique.
Le cross docking logistique permet d’optimiser les opérations

Les risques associés au cross docking logistique

Comme dans tous les processus logistiques, la stratégie de cross docking comporte certains risques si elle est mal appliquée :

  1. Elle exige une planification poussée entre les différents acteurs de la chaîne d'approvisionnement afin de garantir la synchronisation de l'offre et de la demande. Pour cela, il est indispensable qu'ils travaillent de manière intégrée et partagent des informations (par exemple en connectant le WMS et le TMS) ou des processus standardisés (système d'étiquetage commun).
  2. Il est nécessaire d'avoir une supervision dans l'entrepôt : les opérations n’admettent pas d'erreurs car celles-ci ont un impact direct sur le service de transport et la marge pour les corriger est réduite.
  3. Elle fonctionne mieux avec les marchandises palettisées qui répondent déjà aux exigences imposées par le client. Le contrôle de qualité doit être effectué de manière rapide, mais efficace, car si des marchandises endommagées quittent l'entrepôt, les avantages du cross docking disparaissent.
  4. Un investissement initial doit être réalisé pour aménager les zones d'entreposage et le fonctionnement du service de transport.

Quand utiliser le cross docking comme partie intégrante de la gestion logistique de votre entreprise ?

Dans certaines situations, le cross docking est très bénéfique pour améliorer la gestion logistique. Il convient de l'appliquer si :

  • Vous devez raccourcir votre lead time ou votre temps de cycle, c'est-à-dire si le délai entre la réception d'une commande et la livraison des marchandises au client est trop long. Le cross docking est très efficace pour réduire les délais de livraison.
  • Vous gérez de gros volumes de marchandises dont la demande est stable : le besoin en marchandises peut être calculé avec un très faible risque d'erreur et il est donc possible de planifier les arrivées et les livraisons de marchandises de manière plus précise.
  • Vos coûts logistiques augmentent plus vite que vos ventes : le cross docking est une mesure très efficace pour économiser car il vous permet de réduire les coûts provenant de différents secteurs logistiques.
  • Vous manipulez des denrées périssables : en limitant le temps de stockage, le produit conserve mieux sa fraîcheur et arrive au point de vente avec plus de marge pour sa consommation. Pour cette raison, la stratégie de cross docking est très populaire dans le secteur alimentaire.

L'optimisation des ressources, la clé des opérations de cross docking d'Ontruck

Chez Ontruck, nous utilisons habituellement le cross docking comme moyen d'optimiser davantage les itinéraires de transport que nous gérons. Le service LTL Ontruck Messagerie repose sur l'application du cross docking dans des hubs logistiques stratégiquement situés, de sorte que nous « enlevons aujourd'hui et livrons demain » à un prix très compétitif et avec un haut niveau de service.

Grâce à notre technologie, nous pouvons exécuter la réception, le classement et l’expédition des marchandises de manière agile et avec un accès complet aux données de traçabilité de chaque commande. Si vous voulez savoir pourquoi ce service de transport de marchandises est le plus efficace, contactez-nous et nous vous montrerons comment demander des devis pour vos chargements de manière simple et rapide.

Demandez une démo d'Ontruck

Articles qui peuvent vous intéresser

Coût de transport et service : comment trouver l’équilibre ?

La hausse des coûts de transport est le grand défi à relever aujourd’hui. Découvrez 3 stratégies clé pour y parvenir dans votre entreprise.

Lire plus

Comment envoyer des palettes de manière sûre : un guide de la préparation à la livraison

Comment envoyer des palettes en toute sécurité ? Découvrez nos conseils pour la marchandise palettisée et le choix de la meilleure opération de transport.

Lire plus

Qu'est-ce que le lead time en logistique ? Comment optimiser les délais de livraison

Le lead time en logistique est le délai qui s’écoule entre le moment où une commande est passée et celui où elle parvient au client.

Lire plus

6 avantages essentiels du transport direct de palettes

Découvrez quand et pourquoi le service de transport direct de palettes est la meilleure option pour envoyer votre marchandise.

Lire plus

En OnTruck os damos las gracias por este 2016

Despedimos el 2016 muy contentos con los objetivos alcanzados y muy agradecidos por las relaciones comerciales y profesionales que hemos desarrollado

Leer más

¿Qué peso tiene el transporte de mercancías en Cataluña?

Cataluña al frente de la logística en España. Es el gran referente nacional en el transporte de mercancía y de los más importantes en la Unión Europea.

Leer más

Los desafíos de la UE para el sector del transporte de mercancías

El año 2017 se presenta repleto de desafíos para Bruselas en el sector del transporte de mercancías jugando además un papel muy importante que afecta a todos.

Leer más

Los plazos de pago en el transporte se situaron en los 85 días de media durante 2016

El sector del transporte por carretera asume un repetido incumplimiento de la Ley de Morosidad aprobada en 2010 con una media de periodo de pago de 85 días

Leer más