Blog /

Expéditeurs

X

minutes de lecture

Leer versión en españolRead english version

5 leçons que la pandémie nous a appris

L'année 2020 a été une année inattendue et difficile, mais cela a aussi été l'occasion d’avancer, de s'améliorer et d'apprendre. Presque tous les secteurs et activités ont été touchés par les mesures contre la pandémie, la crise et l'incertitude. Le secteur du transport de marchandises et l'industrie de la logistique ont dû s’adapter au nouveau contexte, il est donc très important de tirer les leçons de la pandémie.

Que se passe-t-il lorsque nous ne sommes pas préparés ?

En mars 2020, il y un peu plus d’un an, le monde dans lequel nous vivons a changé du jour au lendemain. En France comme ailleurs, de nombreuses entreprises de transport ont dû cesser leur activité. Il s'agissait d'une situation sans précédent dans laquelle le travail présentiel n'avait plus sa place, du moins pendant les premières semaines.

Transportista mascarilla.jpg

De nombreux prestataires de transport et sociétés de gestion de flottes fonctionnaient d’une manière traditionnelle, avec des entrepôts physiques, des ordinateurs de bureau et des téléphones fixes. Les transporteurs ont pu continuer à travailler, mais à cause de l’arrêt de la gestion de commandes, de la coordination de flottes et des tâches administratives, beaucoup d’entreprises de transport ont dû interrompre leur service.

L'incertitude régnait : personne ne savait combien de temps les mesures adoptées par le gouvernement resteraient, il y avait des pics inattendus dans la consommation de certains produits et il n'était pas possible de prévoir comment évoluerait le marché. Tous ces facteurs paralysaient l’adoption de mesures et les investissements (pour acquérir des ordinateurs portables, des portables, etc.)

Un an plus tard, nous constatons que cette période a été un moment d’apprentissage et avons tiré quelques leçons universelles, applicables à toute entreprise :

lecons de la pandemie (1).jpg

Leçon n° 1 : l'importance de la digitalisation

Pour ceux qui ne l'auraient pas encore compris, la digitalisation des entreprises est essentielle dans le contexte actuel. Elle était déjà importante avant la pandémie, à cause de la mondialisation, mais depuis mars 2020, elle est devenue absolument incontournable.

Avec la suspension des activités professionnelles présentielles non essentielles au début de la crise sanitaire, les entreprises étaient obligées de passer par la digitalisation pour continuer leur activité. De nombreuses entreprises ont dû imposer le chômage partiel à leurs employés, non pas par manque de clients ou parce qu'il s'agissait de métiers qui ne peuvent être exercées qu'en personne, par exemple un pharmacien ou un serveur, mais parce que les entreprises traditionnelles non digitalisées ne savaient pas travailler à distance.

En outre, la digitalisation est un outil d'optimisation et de productivité, puisqu'elle permet d'optimiser le processus logistique, de connecter les différents acteurs et opérations de la chaîne d’apprivoisement, de mieux contrôler les phases du transport et de résoudre plus efficacement les imprévus. La gestion numérique de la documentation, des factures et des paiements simplifie considérablement le processus, alors qu’à présent, il existe encore des entreprises dans le secteur du transport qui fonctionnent avec des chèques, ce qui ralentit le paiement des services et le règlement aux transporteurs. Il est temps que cela change !

Enfin, nous avons constaté une augmentation de plus de 30% dans le volume des transactions du commerce électronique, ce qui a un impact direct sur l’affrètement de marchandises. Il serait impossible de gérer efficacement ce volume de produits sans la technologie et un vaste réseau de transporteurs. La technologie et la gestion numérisée permettent de contacter clients et partenaires à tout moment, de s'adapter et de gérer de gros volumes de charges sans dégrader la qualité du service. Au cours des deux premières semaines de mars 2020, le volume des marchandises transportées a triplé du jour au lendemain à l'annonce du confinement. La digitalisation et la technologie ont permis de bien gérer ce pic.

Leçon n° 2 : La nécessité d'un transport flexible

La méthode traditionnelle de planification du fret est obsolète. Il y a dix ans, un stylo et du papier ou au mieux une feuille Excel suffisaient, mais aujourd'hui, cela n’est plus le cas.

Dans le contexte actuel, il est presque impossible d’établir un planning de transport au début du mois et espérer qu'il n’y ait pas de changements au fil des jours. De nos jours, il est nécessaire d'être flexible et de s'organiser d'une manière différente afin de s’adapter rapidement aux changements. Par exemple, avec les mesures et restrictions sanitaires, constamment modifiées, il a fallu devenir encore plus flexibles.

La capacité de réaction est essentielle pour absorber les fluctuations de la demande. Certaines entreprises réagissent en se dotant de leur propre flotte, mais cela peut être une arme à double tranchant, car le fait d’avoir une grande flotte permet effectivement de répondre aux pics de la demande, mais lorsque la demande baisse, comment garder l'ensemble de la flotte ? La solution idéale est donc d’avoir un vaste réseau de transporteurs partenaires afin de pouvoir absorber efficacement les fluctuations de la demande.

Leçon n° 3 : Affronter la situation ensemble

Une leçon importante que nous avons tirée de cette pandémie est la nécessité de solidarité et d’efforts communs. Cela s'applique au secteur de la logistique ainsi qu’à tous les acteurs de la chaîne d'approvisionnement. Si nous travaillons ensemble, nous deviendrons plus réactifs, ce qui profitera à tous les acteurs impliqués.

Industria embalaje almacén

Lorsqu'un problème survient, même s’il ne semble toucher qu’un seul maillon, si chaque élément agit indépendamment et sans tenir compte des autres, il y aura une interruption abrupte qui affectera toute la chaîne d'approvisionnement. Au contraire, si tous les éléments sont intégrés et collaborent, ils peuvent limiter l'impact du problème, en partageant des informations en temps réel et en aidant à trouver une solution afin d’éviter les ruptures d'approvisionnement.

D'où l'importance des intégrations du système de gestion du transport, par exemple. Si le TMS est intégré au système interne du fournisseur de transport, la marge d'erreur se réduit considérablement. Il en va de même pour les logiciels de gestion des entrepôts, qui permettent de résoudre rapidement des incidences et imprévus, comme le besoin soudain d’une capacité de stockage supplémentaire ou un changement de type de flotte pour le transport.

Leçon n° 4 : La durabilité est réalisable

La pandémie nous a montré à quel point nos actions ont un impact sur l'environnement, mais pas seulement. Nous avons aussi constaté notre capacité à réduire visiblement la pollution dans les grandes villes : les images de ciels clairs et transparents ; la disparition des nuages de pollution qui planaient au-dessus de grandes villes comme Madrid ou Barcelone, etc. Cela prouve que nos actions communes peuvent avoir un impact tangible sur la pollution.

Par conséquent, notre société devrait tirer parti de ce changement de paradigme et adopter des habitudes plus durables. Nous devons unir nos forces pour atténuer l'impact du changement climatique et trouver des alternatives durables dans tous les secteurs, y compris le transport de marchandises.

Dans ce sens, le groupage et l'acheminement des charges permettent d'optimiser l'ensemble du processus de transport de marchandises, en réduisant le nombre de kilomètres parcourus à vide, qui est de 40% en moyenne dans le secteur et les émissions de CO₂ rejetées dans l'atmosphère. Ainsi, nous parvenons à économiser du temps et des ressources.

Ontruck.jpg

Leçon n° 5 : Être toujours prêts

Si 2020 nous a appris quelque chose, c'est que rien n’est acquis. L'adaptabilité rapide et la préparation sont deux outils indispensables. Les innovations technologiques nous aident à être prêts pour faire face aux imprévus et c'est pour cette raison que nous devons encourager les investissements dans l'innovation. En outre, le haut niveau d'optimisation atteint grâce aux nouvelles technologies contribue à réduire les coûts, ce qui est un vrai atout dans cette période.

Pour conclure, la digitalisation, la collaboration et l'adaptabilité sont les qualités que nous devons rechercher lorsque nous choisissons nos fournisseurs et partenaires. Les entreprises qui savent mettre la technologie au service de leurs clients seront sans aucun doute les entreprises de l'avenir.

Ontruck est la plateforme numérique de référence dans le transport de marchandises. Nous proposons un service flexible, adapté aux besoins spécifiques de chaque client. Notre technologie de pointe permet de réduire les coûts de transport, de faire gagner du temps à nos clients et à nos transporteurs et d'éviter les émissions superflues de CO₂. En outre, la technologie permet à notre équipe d'experts d’anticiper les éventuelles incidences ou problèmes, afin d’être toujours préparés et les résoudre au plus vite.

Nous avons récemment reçu le prix BNEF Pioneers 2021, qui récompense les entreprises les plus innovantes pour contribuer dans la création d’un avenir plus durable.

Si vous recherchez un transport de marchandises permettant de réduire les ��missions de CO₂, de gagner du temps et de réduire vos coûts de transport, remplissez le formulaire sur cette page et l'équipe d'Ontruck vous contactera pour vous aider.

Articles qui peuvent vous intéresser

Qu'est-ce que le groupage dans le transport de marchandises ? Définition, types et avantages

Le transport de groupage ou de chargements fractionnés consiste à regrouper des marchandises de divers clients dans un même camion.

Lire plus

Les KPI de la logistique et du transport : types, exemples et comment les utiliser

Les KPI de la logistique et du transport sont utilisés pour mesurer les performances à chaque étape logistique. Découvrez comment les utiliser !

Lire plus

Qu’est-ce que la logistique du dernier kilomètre ? 4 éléments-clés pour optimiser la livraison du dernier kilomètre

La logistique du dernier kilomètre est la phase de l'envoi au cours de laquelle la marchandise est livrée. Optimisez-la avec Ontruck.

Lire plus

Qu'est-ce que l’effet coup de fouet en logistique et comment l’éviter ?

L'effet coup de fouet est un phénomène logistique qui se produit à la suite d'une demande excessive.

Lire plus

En OnTruck os damos las gracias por este 2016

Despedimos el 2016 muy contentos con los objetivos alcanzados y muy agradecidos por las relaciones comerciales y profesionales que hemos desarrollado

Leer más

¿Qué peso tiene el transporte de mercancías en Cataluña?

Cataluña al frente de la logística en España. Es el gran referente nacional en el transporte de mercancía y de los más importantes en la Unión Europea.

Leer más

Los desafíos de la UE para el sector del transporte de mercancías

El año 2017 se presenta repleto de desafíos para Bruselas en el sector del transporte de mercancías jugando además un papel muy importante que afecta a todos.

Leer más

Los plazos de pago en el transporte se situaron en los 85 días de media durante 2016

El sector del transporte por carretera asume un repetido incumplimiento de la Ley de Morosidad aprobada en 2010 con una media de periodo de pago de 85 días

Leer más