Blog /

Transport

X

minutes de lecture

Leer versión en españolRead english version

Pourquoi les commissionnaires de transport doivent-ils digitaliser sans tarder ?

En 2017, le marché mondial de la commission de transport a connu une croissance de 8%, la plus forte augmentation annuelle depuis 2010. L'année dernière, le chiffre d'affaires du secteur de la logistique dans le monde a également atteint 4,8 milliards de dollars (4,23 milliards d'euros). BIFA, l'association des commissionnaires de transport au Royaume-Uni, a indiqué que le marché mondial de la commission de transport avait enregistré une croissance de 4,9% au premier semestre 2018, le transport de fret aérien augmentant de 5,3% et celui du fret maritime de 4,3%. En tant qu'intermédiaires dans le processus de transport maritime, les commissionnaires sont au cœur même d'un secteur qui maintient l'économie mondiale à flot.

En effet, le commissionnaire de transport est un acteur clé de la logistique internationale. Au Royaume-Uni, par exemple, presque toutes les entreprises qui opèrent à l'international s'appuient sur un ou plusieurs commissionnaires pour servir d'intermédiaires avec les entreprises de transport (transporteurs). Les commissionnaires ne se limitent pas à favoriser les relations d'affaires entre entreprises internationales, mais ils traitent également de toutes les questions opérationnelles et documentaires liées au commerce international. Le travail des commissionnaires consiste essentiellement à garantir à leurs clients le meilleur service d'expédition possible. Pour ce faire, ils offrent une expertise très spécifique, un réseau mondial de bureaux et d'agents, et des moyens logistiques déterminants tels que des entrepôts, en particulier pour les plus grands commissionnaires. Ils constituent un nœud central du réseau logistique mondial : les clients font confiance aux commissionnaires qui, à leur tour, font appel à des opérateurs locaux (entreprises de transport) pour le fret routier du premier et du dernier kilomètre.

En termes de chiffres, le dernier classement des commissionnaires mondiaux montre que les grands acteurs se situent toujours en Europe de l'Ouest (Suisse, Allemagne, Pays-Bas, France), aux États-Unis et dans les économies asiatiques plus développées (Chine, Hong Kong, Japon). Certains acteurs incontournables dominent le marché, parmi eux Kuehne + Nagel (Suisse), DHL Group (Allemagne), DB Schenker Logistics (Allemagne), GEODIS (France), Panalpina (Suisse), DSV (Danemark), Bolloré Logistics (France), Expeditors (États-Unis), Nippon Express (Japon) et CEVA Logistics (Royaume-Uni). En Espagne, les 5 plus gros commissionnaires sont Iberia Líneas Aéreas de España Sociedad Anónima Operadora, Kuehne & Nagel, DHL Espagne, XPO Transport Solutions Espagne et Compañía Trasmediterranea. Vous trouverez ci-dessous plus de détails sur le marché espagnol :

Freight Forwarders en Espagne

Principaux commissionnaires de transport en Espagne Ventes nettes (en millions d’euros) selon Diario del Puerto

La transition vers le digital est nécessaire

Bien que la logistique soit un secteur d'activité important, ses processus opérationnels fondamentaux n'ont pas beaucoup changé depuis les années 1950 et 1960. Les commissionnaires continuent de coordonner la chaîne logistique mondiale à l'aide de documents physiques, en utilisant essentiellement − tenez-vous bien − le fax. La perte de temps et d'argent que représentent les activités manuelles et papier des commissionnaires est considérable. En effet, les tâches et processus documentaires qu'effectue un commissionnaire sont nombreuses, sans parler des tâches opérationnelles, souvent manuelles, qu'impliquent les activités de suivi et de localisation. Selon l'IATA, une seule expédition aérienne peut nécessiter jusqu'à 30 documents papier, soit environ 7 800 tonnes de documents papier créés chaque année. Il n'est donc pas surprenant que l'ONU estime que le temps nécessaire à l'exportation des marchandises pourrait être réduit jusqu'à 44% et les coûts jusqu'à 31% rien qu'en digitalisant tous les documents commerciaux de la région Asie-Pacifique. En effet, la seule dématérialisation de quelques-unes des activités des commissionnaires pourrait faire une énorme différence économique à l'échelle internationale.

Tandis que la réalité de la logistique mondiale change, les commissionnaires sont également confrontés à une érosion rapide des marges imputable à des inefficacités qui pourraient être évitées. La tendance digitale bouleverse le marché : les appels d'offres sont plus courts, les devis spot se normalisent, les attentes des clients sont en hausse, et la concurrence mondiale des différents transporteurs pour la vente en ligne est un véritable casse-tête pour les commissionnaires. Il n'est donc pas surprenant que plus de 50% des professionnels de la logistique adhèrent à l'idée que le fret maritime est de moins en moins rentable, avec environ 40 % qui en disent de même du fret aérien. La digitalisation est le seul moyen pour ces entreprises de faire face aux défis croissants que pose un marché digital. Technavio l'a souligné dans son rapport 2017 sur les économies potentielles de la digitalisation dans le secteur du fret, estimant que l'efficacité opérationnelle accrue et la satisfaction à la hausse qui résulteraient de la digitalisation pourraient permettre jusqu'à 12 % d'économies aux commissionnaires. Comme le dit le proverbe : « À défaut de pouvoir les battre, autant les rejoindre ».

Digitalization du transport aérien

La digitalisation de l'industrie du fret aérien créera des processus plus efficaces (Source : IATA)

Ce caractère anachronique des pratiques des entreprises de commission de transport n'a pas échappé aux organisations elles-mêmes. Selon le rapport mondial de commission de transport 2017 produit par le think tank londonien Transport Intelligence (Ti), 58% des personnes interrogées considèrent les plateformes de fret en ligne comme une aubaine pour les transporteurs traditionnels. Un rapport publié en 2012 par The Economist a également révélé que 86% des professionnels seniors de la logistique affirment qu'ils considèrent la technologie comme le meilleur moyen de faire face à l'érosion future des marges. En effet, 2017 et 2018 ont vu quelques commissionnaires de premier plan vendre en ligne, et non sans bonne raison. Du fait des multiples éléments qui interviennent dans le transport des marchandises du point A au point B − de la recherche du meilleur mode de transport à la gestion des documents, en passant par le suivi et la traçabilité − les solutions digitales telles que les plateformes cloud offrent à un secteur traditionnellement tributaire du papier la possibilité de réduire considérablement ses coûts et de stimuler sa productivité.

Une capacité accrue et fiable

Historiquement, les commissionnaires de transport ont souvent eu recours à des flottes dédiées sur site en raison de problèmes de capacité qui ont fragilisé la qualité de leur service et leur réputation client. Alternativement, les solutions digitales comme Ontruck disposent d'un réseau de transporteurs constamment mis à jour et automatisent leurs processus d'expédition et d'acheminement. Cela résout les problèmes de capacité traditionnels dans la mesure où elles ont un accès constant à un réseau important et fiable de camionneurs. Les commissionnaires peuvent ainsi réduire leur dépendance vis-à-vis des flottes dédiées en réduisant non seulement le nombre de véhicules, mais aussi en évitant le besoin de sous-traiter ou d'augmenter la flotte à mesure que l'entreprise se développe.

Des commissionnaires plus réactifs

Grâce aux outils digitaux, les commissionnaires de transport peuvent se montrer proactifs − plutôt que réactifs − lorsqu'il s'agit de résoudre des problèmes potentiels et de répondre aux besoins des clients. Des services comme Ontruck combinent à la fois des équipes opérationnelles et des alertes technologiques pour anticiper les problèmes et informer les clients à temps en cas de retard. Les commissionnaires qui procurent au fournisseur de solutions digitales de nombreuses expéditions peuvent également bénéficier d'analyses et d'informations fondées sur des données, ce qui permet à leurs décideurs clés de prendre des décisions plus avisées et plus fondées. Ces informations essentielles pour l'entreprise peuvent également les aider à identifier des domaines potentiels d'optimisation pour l'avenir. Par exemple, Ontruck permet aux commissionnaires de suivre l'évolution de leur entreprise à l'aide d'indicateurs tels que le taux de réussite, le taux de ponctualité, le coût par kilomètre et le pourcentage d'incidents au point de collecte et/ou de retour.

Diminution des contraintes opérationnelles

Les processus opérationnels tels que l'établissement de devis, le suivi et la traçabilité, et les preuves de livraison physiques prennent beaucoup de temps et génèrent des coûts importants. Les solutions digitales ont recours à l'Internet des objets et à l'intelligence artificielle, entre autres technologies, pour le suivi en temps réel des cargaisons, des conteneurs, des caisses ou des palettes. Par conséquent, cela réduit le temps passé à gérer manuellement le fret et permet aux parties prenantes d'accéder facilement à l'emplacement des marchandises via une plateforme unique et partagée. Les plateformes digitales, par exemple, donnent aux expéditeurs la possibilité d'analyser immédiatement un large éventail d'indicateurs de prix et de réservations, ce qui leur permet d'accéder aux prix les plus précis et de faire leur réservation en seulement quelques clics. La contrainte des tâches sans valeur ajoutée ou non essentielles s'en trouve réduite, ce qui permet aux employés de se concentrer sur des points plus importants qui ne peuvent être digitalisés aussi facilement.

Améliorez l'efficacité du transport sur route en 3 étapes

En quoi Ontruck peut vous aider

Les commissionnaires de transport internationaux sont déterminants à la fois pour faciliter et stimuler le commerce international. Ils disposent d'une expertise très spécifique, de réseaux de bureaux et/ou d'agents répartis dans le monde entier, et de biens tels que des entrepôts. Ils peuvent donc tirer parti de toutes ces ressources pour garantir les meilleurs services possibles à leurs clients.

Toutefois, cela ne signifie pas pour autant qu'ils maîtrisent les dernières technologies. Maersk estime qu'il faut en moyenne 200 interactions impliquant 30 personnes pour expédier un seul conteneur − et ce n'est là qu'un exemple des inefficacités qui affectent actuellement les processus fondamentaux des commissionnaires. Comme le suggère le rapport sur le marché mondial de la commission de transport en 2017, ce secteur reste « analogique », à son propre détriment. La digitalisation se profile dans un proche avenir. Les commissionnaires qui s'orientent vers la digitalisation, avec des solutions comme Ontruck, gagneront en compétitivité, laissant derrière eux ceux qui se refusent au changement.

Ontruck comprend la complexité du commerce international. C'est cette compréhension qui nous a permis d'établir des partenariats importants avec certains des plus grands commissionnaires mondiaux, notamment DB Schenker, Kuehne Nagel, CEVA Logistics, XPO Logistics, DACHSER et DHL Supply Chain. Avec un taux de réussite de 99 % sur tous les types de véhicules, de la camionnette au véhicule articulé, nous aidons les commissionnaires sur une partie minime mais essentielle du service complexe qu'ils fournissent, contribuant à leur réussite finale.

Demandez une démo d'Ontruck

Articles qui peuvent vous intéresser

Qu'est-ce que le groupage dans le transport de marchandises ? Définition, types et avantages

Le transport de groupage ou de chargements fractionnés consiste à regrouper des marchandises de divers clients dans un même camion.

Lire plus

Les KPI de la logistique et du transport : types, exemples et comment les utiliser

Les KPI de la logistique et du transport sont utilisés pour mesurer les performances à chaque étape logistique. Découvrez comment les utiliser !

Lire plus

Qu’est-ce que la logistique du dernier kilomètre ? 4 éléments-clés pour optimiser la livraison du dernier kilomètre

La logistique du dernier kilomètre est la phase de l'envoi au cours de laquelle la marchandise est livrée. Optimisez-la avec Ontruck.

Lire plus

Qu'est-ce que l’effet coup de fouet en logistique et comment l’éviter ?

L'effet coup de fouet est un phénomène logistique qui se produit à la suite d'une demande excessive.

Lire plus

En OnTruck os damos las gracias por este 2016

Despedimos el 2016 muy contentos con los objetivos alcanzados y muy agradecidos por las relaciones comerciales y profesionales que hemos desarrollado

Leer más

¿Qué peso tiene el transporte de mercancías en Cataluña?

Cataluña al frente de la logística en España. Es el gran referente nacional en el transporte de mercancía y de los más importantes en la Unión Europea.

Leer más

Los desafíos de la UE para el sector del transporte de mercancías

El año 2017 se presenta repleto de desafíos para Bruselas en el sector del transporte de mercancías jugando además un papel muy importante que afecta a todos.

Leer más

Los plazos de pago en el transporte se situaron en los 85 días de media durante 2016

El sector del transporte por carretera asume un repetido incumplimiento de la Ley de Morosidad aprobada en 2010 con una media de periodo de pago de 85 días

Leer más